Parité tarifaire, pourquoi tout ce ressentiment?

Les OTA fournissent seulement l’outil, elles ne font pas d’offres de leur propre initiative, elles n’obligent pas à fixer certains prix… elles peuvent donner des conseils que l’hôtel est libre de suivre ou non.

En lisant quelques polémiques concernant la parité tarifaire avec les OTA et les activités de l’Antitrust, je voudrais partager certaines réflexions.

La première concerne le fait que les OTA travaillent en Italie mais on leur siège à l’étranger, ils ne payent donc pas les tasses chez nous et ceci représente bel et bien une injustice. Si l’on gagne de l’argent en Italie, on paye aussi en Italie, comme l’on fait dans tous les autres pays. Je comprends et partage cette bataille.

Le second aspect est plus technique et concerne la parity rate et l’idée que cette clause pénalise l’hôtel. En pratique, les contrats avec les OTA empêchent les hôtels de vendre à des tarifs inférieurs sur d’autres canaux on ligne.

Mon raisonnement part du principe que ce sont les hôtels qui décident toujours des tarifs à fixer et les OTA sont simplement des outils pour rejoindre le public. C’est l’hôtel qui décide et actionne la politique et la stratégie tarifaire, en choisissant des canaux plus adaptés, pas les OTA. Les OTA fournissent seulement l’outil, elles ne font pas d’offres de leur propre initiative, elles n’obligent pas à fixer certains prix… elles peuvent donner des conseils que l’hôtel est libre de suivre ou non.

Si, par exemple, durant un jour, l’hôtel décide que le prix correct de vente est de 100 euro, cet hôtel indiquera le tarif de 100 euro sur toutes les OTA sur lequel il est présent et sur son propre site, car selon les analyse faites, c’est ce prix qui permettra à l’hôtel de vendre, en optimisant son propre gain.

Je ne comprends pas pourquoi un hôtel devrait mettre des prix différents selon le canal de vente, je ne comprends vraiment pas la polémique contre la Parity Rate. Travailler avec les mêmes tarifs pour tous est logique et correct qui avantagent le client et l’hôtel.

L’hôtel applique la Pariy Rate, non pas parce qu’une OTA la lui impose, mais parce que c’est une méthode correcte et logique de travailler.

De la même façon, le site et les OTA s’adressent, à travers internet, au même et identique marché et par conséquent le tarif que l’hôtel retient être le bon, doit être appliqué à tous, sinon on ne maximise pas les retombées.

Si, comme je le disais auparavant, le tarif pour un jour est fixé à 100 euro, si je vends une chambre à 95 euro j’ai perdu 5 euro (ou le tarif correct était 95euro et donc j’ai perdu des ventes). Si je vends à travers un canal à 105 euro, il existe deux possibilités : ou je risque de ne pas vendre donc ce canal est inutile car il ne fonctionne pas ou bien je vends et alors pourquoi ne pas mettre tout les canaux à 105 euro ? Au fond, peu importe le raisonnement, la Parity rate est un système de vente logique et correct.

La raison plus commune qui m’est donnée est que l’hôtel veut offrir des tarifs plus bas sur le site afin d’éviter les réservations sur les portails pour ne pas avoir à payer des commissions. L’aspect de désintermédiation requiert un discours à part entière que nous affronterons dans un second temps, mais si l’hôtel désire être plus attrayant pour les OTA afin d’attirer plus de clients, il peut utiliser d’autres moyens sans vendre la chambre à un prix plus bas… il peut inclure un service qui normalement est payant, faire un cadeau au client, un upgrade, ou autre si vraiment l’hôtel désire favoriser la clientèle.

Je me demande à nouveau pourquoi cette clause, logique de la parité tarifaire dérange autant au point de s’adresser à l’Antitrust et menacer de faire des procès, lorsqu’en réalité cela relève du bon sens, facilement compréhensible à ceux qui connaissent le fonctionnement du marché touristique d’aujourd’hui.

Je ne suis pas sur de quelles sont les conséquences envers les hôtels qui ne respectent pas la tarification paritaire, mais je crois qu’ils peuvent être pénalisé à travers la visibilité sur l’OTA (du reste pourquoi ne pas le faire vu que l’hôtel pénalise aussi l’OTA), ou bien la résiliation du contrat (mais ce n’est pas grave vu que l’hôtel ne considère pas l’OTA un partner important, ce n’est pas une grande perte).

Je continu à ne pas comprendre le sens de toute cette polémique…

    ÉCRIVEZ-NOUS. POUR TOUTE INFORMATION OU POUR DEMANDER UNE EXPERTISE.

    Vuoi fare Revenue? Qui c'è tutto quello che ti serve!
    E-BOOK
    SCARICALO GRATUITAMENTE

    REVENUE MANAGEMENT
    MIGLIORA VENDITE E PROFITTI
    SOFTWARE REVOLUTION PLUS
    RICHIEDILO E PROVALO GRATIS
    10 COSE CHE DEVI ASSOLUTAMENTE SAPERE DI REVENUE MANAGEMENT
    RICHIEDICI UNO SCREENING GRATUITO DELLA TUA STRUTTURA RICETTIVA
    TOCCA CON MANO I VANTAGGI DEL NOSTRO SOFTWARE PER IL REVENUE MANAGEMENT
    E-BOOK
    SCARICALO GRATUITAMENTE
    10 COSE DA SAPERE DI REVENUE MANAGEMENT
    REVENUE MANAGEMENT
    MIGLIORA VENDITE E PROFITTI
    FAI UNO SCREENING REVENUE
    GRATUITO
    REVOLUTION PLUS
    RICHIEDILO E PROVALO GRATIS
    SCOPRI I VANTAGGI DEL NOSTRO
    SOFTWARE REVENUE MANAGEMENT